Date de publication22 Sep 2022 - 13:36
Code d'article : 566370

La résistance est le seul moyen d'arrêter l'agression du régime israélien

Taghrib(APT)
Taghrib(APT) - Le président iranien Ebrahim Raïssi a déclaré que le Liban a prouvé que la résistance est le seul moyen d'arrêter la sauvagerie et l'agression du régime israélien.
La résistance est le seul moyen d
Raïssi a fait ces remarques mercredi lors d'une rencontre avec son Premier ministre libanais Najib Mikati en marge de la 77e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Raïssi a déclaré que le Liban est à l'avant-garde de la résistance contre le régime israélien, faisant référence à l'histoire vieille de plusieurs décennies du pays face à l'entité occupante.

"Ceux qui avaient l'habitude de considérer que le régime sioniste et ses partisans pouvaient être confrontés par d'autres moyens que la résistance, ont réalisé leur erreur et sont en train de changer leurs approches [respectives]", a déclaré Raeisi.

Raïssi a ajouté que les frictions sont un "poison mortel" pour la région et le mouvement de la résistance, soulignant que "la stratégie de la résistance consiste en l'unité et l'intégrité, [alors que] la stratégie de l'ennemi consiste à [semer] la différence et le schisme."

Il a réaffirmé que la République islamique soutient toute mesure et procédure susceptible de contribuer à la stabilité et à la sécurité au Liban.

Raïssi a insisté sur le fait que la formation d'un gouvernement "puissant et autoritaire" était d'une grande importance stratégique pour le Liban, soulignant l'importance de l'unité entre toutes les ethnies, factions religieuses et groupes libanais pour réaliser cette perspective.

L'ennemi, a conclu le président iranien, tente de donner l'impression que l'état des choses dans la région favorise les Etats-Unis et le régime israélien. Ceci alors que la normalisation des relations entre certains Etats de la région et le régime sioniste ne contribue pas à la sécurité du régime d'occupation, et renforce même l'antipathie des peuples de la région envers Tel Aviv, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le premier ministre libanais Mikati a déclaré que les relations entre l'Iran et le Liban étaient "très bonnes", affirmant que Beyrouth a toujours cherché à avoir des liens très favorables avec Téhéran, et se disant prêt à se rendre dans la République islamique dans un avenir proche.
http://www.taghribnews.com/vdcbz0bsgrhb0fp.kiur.html
votre nom
Votre adresse email