Date de publication21 Sep 2022 - 14:33
Code d'article : 566279

La demande de garanties est tout à fait raisonnable compte tenu du bilan des États-Unis

Taghrib(APT)
Taghrib(APT)- Affirmant que l'administration américaine actuelle prétend s'opposer aux décisions de la précédente, le président iranien a déclaré : "Nous n'avons pas encore vu un comportement pratique et sérieux qui soit un signe de compensation pour le comportement passé."
La demande de garanties est tout à fait raisonnable compte tenu du bilan des États-Unis
Lors d'une rencontre avec le président de la Suisse mardi soir, heure locale, Ebrahim Raïssi a qualifié les relations entre l'Iran et la Suisse d'amicales et de bonnes, et a déclaré : "Il est nécessaire d'accroître la coopération commerciale et économique et surtout de faciliter les relations monétaires et bancaires entre les deux pays."

Le président a décrit le problème de la question nucléaire comme le fait que les Américains n'ont pas pris de décision, et a ajouté : "Ce sont les États-Unis qui se sont retirés du PAGC, pas l'Iran, et malgré le fait que l'Iran ait respecté ses engagements, les parties occidentales ont refusé de respecter les leurs."

Soulignant que nous n'avons pas quitté la table des négociations et que nous sommes prêts pour un accord bon et équitable, Raeisi a déclaré : "Compte tenu de l'histoire des États-Unis, la demande de la République islamique de recevoir une garantie de la stabilité de l'accord est une demande tout à fait raisonnable."

Le président a noté : "Malgré 40 ans de pressions et de sanctions, l'Iran non seulement ne s'est pas arrêté mais a progressé, de sorte que la tactique des sanctions a perdu son efficacité."

Raeisi a souligné que le gouvernement américain actuel prétend s'opposer aux décisions du gouvernement précédent et revenir à l'accord, et a déclaré : "Nous n'avons pas encore vu de comportement pratique et sérieux qui soit un signe de compensation pour les comportements passés et de levée des sanctions oppressives."

Lors de cette réunion, le président de la Confédération suisse Ignazio Cassis a mis l'accent sur l'augmentation de la coopération bilatérale et a déclaré : "Depuis 2016, une feuille de route a été tracée pour améliorer les relations commerciales entre les deux pays, à laquelle nous adhérons toujours, et nous pensons que les obstacles politiques et géopolitiques doivent être supprimés sur la voie de la coopération entre les deux pays."

Ignazio Cassis a également décrit la sécurité de l'Iran et de l'Asie occidentale comme le garant de la sécurité de l'Europe et a déclaré : "La coopération monétaire et bancaire est l'un des domaines qui peuvent être élargis dans les relations bilatérales."
http://www.taghribnews.com/vdcjameihuqem8z.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email