Date de publication29 May 2022 - 13:21
Code d'article : 551417

Les mauvais calculs à courte vue ne doivent pas entraver les liens Iran-Grèce

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que Téhéran et Athènes ont toujours entretenu des relations anciennes fondées sur le respect mutuel, qui ne doivent pas être entravées par des erreurs de calcul à courte vue sur ordre d'une tierce partie.
Les mauvais calculs à courte vue ne doivent pas entraver les liens Iran-Grèce
"Nos liens ne doivent pas être entravés par des erreurs de calcul à courte vue, y compris le vol d'autoroute sur ordre d'une tierce partie", a écrit Saeed Khatibzadeh dans un tweet samedi, en référence aux États-Unis.

Il a ajouté que les liens anciens de l'Iran avec la Grèce et son grand peuple ont toujours été fondés sur le respect mutuel.

Le porte-parole iranien a également confirmé que les membres d'équipage des deux pétroliers grecs saisis "sont sains et saufs".

L'Organisation portuaire et maritime iranienne (PMO) a déclaré samedi que les équipages des deux pétroliers grecs saisis par le Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) dans le golfe Persique ne sont pas détenus mais sont à bord des navires et en bonne santé.

"Tous les membres d'équipage des deux navires grecs sont en pleine santé et sont protégés à bord conformément au droit international, et ils bénéficient des services nécessaires", a déclaré l'organisme maritime iranien dans un communiqué samedi.

Il a ajouté que les deux pétroliers grecs ont été saisis en raison de violations maritimes et a noté que la question fait l'objet d'une enquête basée sur des preuves et des documents.

Les mesures juridiques nécessaires seront prises à l'issue du processus, a déclaré le PMO.

"La République islamique d'Iran, en tant que partie à la Convention du travail maritime de 2006, remplit ses engagements vis-à-vis de tous les marins, y compris les marins invités", souligne le communiqué.

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il avait saisi deux pétroliers grecs dans le golfe Persique pour des violations, quelques jours après la capture d'un pétrolier iranien par la Grèce dans ses eaux territoriales et le transfert de sa cargaison de pétrole vers les États-Unis.

Le ministère grec des affaires étrangères a déclaré plus tard dans la journée de vendredi que des hélicoptères de la marine iranienne avaient fait atterrir des hommes armés sur les deux pétroliers.

L'un d'eux, le Delta Poseidon, naviguait alors dans les eaux internationales, a précisé le ministère, ajoutant que le second pétrolier se trouvait près des côtes iraniennes lorsqu'il a été saisi.

Le ministère a également indiqué que neuf Grecs faisaient partie de l'équipage des deux navires, mais n'a pas donné le nombre d'autres marins à bord.
http://www.taghribnews.com/vdchzznmq23nmkd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email