Date de publication18 Jan 2022 - 11:03
Code d'article : 534925

Des avions de chasse saoudiens bombardent le parlement yéménite à Sanaa

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Des sources médiatiques ont rapporté que des chasseurs saoudiens ont bombardé le bâtiment du parlement yéménite et une académie militaire à Sanaa tôt mardi matin.
Des avions de chasse saoudiens bombardent le parlement yéménite à Sanaa
Selon le rapport, les attaques ont eu lieu après que l'armée yéménite ait frappé lundi des zones situées au cœur des Émirats arabes unis avec 20 drones et 10 missiles balistiques.

Les médias ont rapporté lundi après-midi l'explosion de trois pétroliers dans le district de Muṣaffah aux Émirats arabes unis. L'explosion a été suivie d'un grand incendie dans le quartier d'al-Muṣaffah et dans certaines parties de l'aéroport d'Abu Dhabi.

Les derniers rapports montrent que 3 personnes ont été tuées et 6 autres ont été blessées dans les attaques d'Abu Dhabi.

L'attaque est survenue quelques jours après que Mohamed al-Bukhaiti, membre du Conseil politique suprême du Yémen, ait averti les EAU de ne pas poursuivre leurs mouvements agressifs dans le sud du Yémen, sinon ils seraient pris pour cible au plus profond de leurs territoires par les Yéménites.

Pendant ce temps, des sources yéménites ont rapporté lundi soir que les chasseurs saoudiens ont attaqué la capitale yéménite de Sanaa. La frappe aérienne a visé le quartier d'Al-Libi, au nord-ouest de la ville.

Selon le rapport, cinq bâtiments résidentiels ont été complètement détruits, et des dizaines de maisons voisines ont été endommagées. Certaines personnes sont encore coincées sous les décombres.

Le bilan de la frappe de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite sur Sanaa s'est alourdi à 23 morts, dont des femmes et des enfants, a rapporté mardi la chaîne de télévision Al-Mayadeen.

L'Arabie saoudite a lancé l'agression militaire dévastatrice contre son voisin du sud en mars 2015 en collaboration avec un certain nombre de ses États alliés et avec le soutien en armes et en logistique des États-Unis et de plusieurs États occidentaux.

L'objectif était de ramener au pouvoir l'ancien régime soutenu par Riyad et d'écraser le mouvement populaire Ansarullah qui gère les affaires de l'État en l'absence d'un gouvernement efficace au Yémen.

La guerre s'est arrêtée bien loin de tous ses objectifs, bien qu'elle ait tué des dizaines de milliers de Yéménites et transformé le Yémen tout entier en la scène de la pire crise humanitaire au monde.

Entre-temps, les forces yéménites sont montées en puissance ces derniers mois contre les envahisseurs dirigés par les Saoudiens et ont laissé Riyad et ses alliés enlisés au Yémen.
http://www.taghribnews.com/vdcci0qpp2bq1o8.cla2.html
votre nom
Votre adresse email