Date de publication12 Jan 2022 - 12:06
Code d'article : 534185

Ned Price parle de progrès modestes dans les négociations en cours à Vienne

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Selon le porte-parole du Département d'Etat américain, des progrès modestes ont été observés dans les pourparlers sur la levée des sanctions en cours à Vienne.
Ned Price parle de progrès modestes dans les négociations en cours à Vienne
Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le porte-parole du Département d'Etat américain, Ned Price, a répondu à quelques questions sur les dernières mises à jour concernant les pourparlers sur la suppression des sanctions qui ont repris le 3 janvier entre l'Iran et le groupe P4+1 à Vienne.

"Je n'ai pas de mise à jour spécifique.  Comme vous le savez, ce cycle est en cours. Nous avons parlé des progrès modestes que nous avons constatés ces derniers jours", a-t-il déclaré.

Il a également affirmé : "Bien sûr, ces progrès doivent être plus que modestes si nous voulons être en mesure de sauver le PAGC et de garantir les avantages de la non-prolifération que le PAGC procure."

Mikhaïl Ulyanov, le principal négociateur russe dans les pourparlers de Vienne, a également déclaré hier que le groupe P4+1 a tenu une réunion avec les États-Unis en l'absence de l'Iran pour discuter des projets proposés.

Plus tôt lundi, le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré lors de son point de presse hebdomadaire que l'Iran recherchait un accord stable et fiable, et qu'aucun accord ne comportant pas ces deux éléments ne figurait à l'ordre du jour de l'équipe de négociation iranienne.

Le nouveau cycle de négociations sur la levée des sanctions entre les représentants de l'Iran et le groupe de pays P4+1 (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine) a repris le 3 janvier à l'hôtel Coburg à Vienne.

Les discussions portent sur la suppression de toutes les sanctions imposées à Téhéran après le retrait unilatéral de Washington de l'accord. Les États-Unis ne sont pas autorisés à assister directement aux discussions en raison de leur retrait en 2018 de l'accord historique avec l'Iran.
http://www.taghribnews.com/vdcaaynmm49ne61.z5k4.html
votre nom
Votre adresse email