Date de publication30 Nov 2021 - 12:22
Code d'article : 528801

L'envoi d'une équipe complète montre la volonté sérieuse de l'Iran dans les pourparlers

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Faisant référence au début des négociations pour la levée des sanctions, le président iranien Ebrahim Raïssi a déclaré que l'envoi d'une équipe complète à Vienne montre la volonté sérieuse de l'Iran dans les négociations.
L
Il a fait ces remarques lors de son entretien téléphonique avec le président français Emanuel Macron.

Lors d'un entretien téléphonique tenu lundi soir, le président iranien et son homologue français ont discuté des négociations nucléaires, de la lutte commune contre le coronavirus et de la coopération régionale.

"L'Iran a toujours respecté ses engagements sur la question nucléaire et l'Agence internationale de l'énergie atomique a confirmé à plusieurs reprises l'adhésion de l'Iran", a déclaré Ebrahim Raïssi, ajoutant : "Il faut demander à ceux qui ont violé l'accord pourquoi ils n'ont pas rempli leurs obligations. Et nous réaffirmons que nous respectons nos engagements."

Évoquant le début des négociations pour la levée des sanctions, le président a déclaré : "Envoyer une équipe complète aux négociations montre la volonté sérieuse de l'Iran dans ces négociations."

Raeisi a appelé le président français à travailler avec les autres pays à Vienne pour conclure les négociations et lever les sanctions sur l'Iran.

Le président a souligné : "Les sanctions n'ont pas pu arrêter l'Iran sur la voie du progrès, et aujourd'hui le monde entier sait qui sont les violateurs du PAGC et ils doivent revenir à leurs obligations."

"La situation actuelle est le résultat du fait que les Américains et les Européens ne remplissent pas leurs obligations dans le PAGC", a souligné Raïssi.

Faisant référence à la récente visite du directeur général de l'Agence de l'énergie atomique à Téhéran et à son annonce que l'Iran adhère à ses obligations nucléaires, le président a déclaré : "Le directeur général de l'Agence de l'énergie atomique en Iran n'a rien dit sur le non-respect de l'Iran et nous sommes prêts à poursuivre notre pleine coopération avec l'Agence."

Raeisi a souligné que "ceux qui ont commencé à violer le PAGC, devraient gagner la confiance de l'autre partie afin que les négociations puissent se poursuivre de manière réelle et fructueuse".

Évoquant sa conversation avec le chef de l'équipe de négociation iranienne à Vienne et les perspectives claires de résolution de la question, le président a déclaré : "Si les Américains lèvent les sanctions et que les Européens respectent leurs engagements, ne vous inquiétez pas du respect des engagements de l'Iran. Car nous avons montré à de nombreuses reprises dans la pratique que nous tenons à nos engagements."

"L'Iran est orienté vers les résultats dans les négociations et les pourparlers doivent aboutir à la levée des sanctions", a réaffirmé Raïssi.

Le président a déclaré : "Si vous croyez en l'Agence internationale de l'énergie atomique comme référence, cette même AIEA a déclaré à plusieurs reprises que la République islamique d'Iran a respecté ses obligations nucléaires."

Raeisi a également appelé le président français à œuvrer pour la levée des sanctions oppressives et le respect des engagements pris par les Américains et les Européens.

Ailleurs dans ses remarques, il a souligné la vaccination généralisée en Iran, ajoutant : "Compte tenu des nouvelles concernant la nouvelle variante du coronavirus, tout le monde devrait être prudent et utiliser les expériences précédentes pour y faire face."

En ce qui concerne la capacité de production nationale du vaccin corona, M. Raïssi a déclaré : "Nous avons importé des vaccins de différents pays, en particulier de Chine, pour contrôler le corona, et maintenant nous augmentons la production de vaccins dans les entreprises nationales."

Faisant référence aux violations des droits de l'homme commises par les États-Unis pour empêcher l'entrée d'équipements médicaux en Iran, le président a déclaré : "Nous avons pu produire des vaccins en utilisant l'énergie domestique et surmonter les pénuries médicales."

Raeisi a également évoqué la vaccination des ressortissants étrangers, notamment des immigrants afghans, et a déclaré : "L'Iran fournit des services médicaux aux immigrants comme à nos propres citoyens sur la base de nos devoirs humanitaires."

Le président français Emmanuel Macron a pour sa part condamné le retrait américain du PAGC, déclarant : "Nous considérons que le PAGC est notre responsabilité commune et j'ai toujours essayé de faire revenir toutes les parties dans le cadre de l'accord."

"J'ai eu des entretiens avec le président américain Biden à ce sujet et nous sommes déterminés à poursuivre les discussions pour parvenir à un résultat", a ajouté Macron.

Le président français a déclaré : "La France souhaite poursuivre les discussions avec l'Iran pour progresser dans la résolution des problèmes."

Le président français a également appelé à une coopération conjointe sur la nouvelle variante du coronavirus, ce qui a été salué par le président iranien.
http://www.taghribnews.com/vdciuvawzt1arv2.sbct.html
votre nom
Votre adresse email