Date de publication21 Oct 2021 - 10:55
Code d'article : 523587

Un religieux bangladais appelle à des mesures pratiques pour l'unité islamique

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Un érudit bangladais a appelé à prendre des mesures pratiques en vue de réaliser l'unification de la oumma (nation) islamique.
Un religieux bangladais appelle à des mesures pratiques pour l
Dans un discours prononcé lors du webinaire organisé le premier jour de la 35ème Conférence internationale sur l'unité islamique, Seyyed Ebrahim Khalil Rizvi, directeur du centre d'études islamiques de Khulna, a appelé les religieux sunnites à exprimer explicitement leur opinion sur l'unité islamique.
 
Il a fait référence à l'opinion de feu le fondateur de la révolution islamique, l'ayatollah Khomeini, après la victoire de la révolution islamique de 1979 en Iran, selon laquelle la discorde qu'ils créent en Irak et dans d'autres pays détruira les ennemis.
 
"Les groupes sinistres qui divisent les chiites et les sunnites dans les pays islamiques ne sont ni chiites ni sunnites. Ce sont les bras du colonialisme" a déclaré le religieux et a ajouté, "Ils agissent au nom du colonialisme. Ils veulent leur enlever les pays islamiques".
 
L'érudit bangladais a salué défunt l'Imam Khomeini (RA) pour avoir invité pour la première fois tous les musulmans à commémorer la semaine de l'unité islamique et a loué le Guide suprême de la révolution pour avoir mis l'accent sur la solidarité entre les musulmans.
 
Il a fait référence à la fatwa historique de l'Ayatollah Khamenei et a déclaré : "Même pour préserver l'unité islamique, le Guide suprême de la Révolution islamique a émis une fatwa selon laquelle les sacrements des sunnites sont respectés par nous (chiites)" et a ajouté : "Le Guide a émis ce décret afin de créer une atmosphère d'unité."
 
L'Ayatollah Sistani, concernant les sunnites, a déclaré : "Ce ne sont pas seulement nos frères, ce sont nos âmes".

Seyyed Ebrahim Khalil Rizvi a critiqué la faiblesse des musulmans comme étant la raison de l'oppression des musulmans par les puissances arrogantes et a déclaré : "Ils insultent constamment les sanctifications de l'Islam."
 
Le directeur du centre d'études islamiques de Khulna a souligné l'importance de la conférence annuelle de l'unité islamique et a déclaré : "La tenue de tels événements est certainement une nécessité, mais ce n'est pas suffisant. Nous devons prendre des mesures concrètes", appelant tous les centres qui peuvent jouer un rôle dans ce domaine à s'activer.
 
Il a conclu : " À cet égard, nous invitons également les muftis sunnites à venir exprimer explicitement leur opinion selon laquelle la nation musulmane peut être unie et préserver les sanctifications de l'islam avec dignité et force. "
 
Seyyed Ebrahim Khalil Rizvi a fait ces commentaires lors du premier webinaire organisé dans le cadre de la 35ème Conférence internationale de l'unité islamique qui s'est tenue mardi.
 


 
http://www.taghribnews.com/vdcevx8nfjh8wni.d9bj.html
votre nom
Votre adresse email